Viviane Elisabeth Fauville / Julia Deck - Les éditions de minuit, 2012 - 154 p. ; 13.50€

viviane élisabeth FauvilleCette femme est vraiment bizarre, givrée et mal en point. Elle se sépare de son mari, tue son psy et entretient une relation distraite avec son bébé. Tôt ou tard, le téléphone va sonner et l'inspecteur Philippot va lui demander de passer au commissariat.

Etrange livre, étrange histoire. On passe de l'humour grinçant au désespoir, du rationnel au foutraque.

Premier roman réussi, à découvrir.

[...] Vous avez répondu non, c’est moi qui m’en vais. Garde tout, je prends l’enfant, nous n’aurons pas besoin de pension alimentaire. Vous avez déménagé le 15 octobre, trouvé une nourrice, prolongé votre congé maternité pour raison de santé et, le lundi 16 novembre, c’est-à-dire hier, vous avez tué votre psychanalyste. Vous ne l’avez pas tué symboliquement, ainsi qu’on en vient parfois à tuer le père. Vous l’avez tué avec un couteau de marque Henckels Zwilling, gamme Twin Profection, modèle Santoku. « Le tranchant de la lame, d’une géométrie unique, offre une stabilité optimale et permet une coupe aisée », précisait la brochure que vous étudiiez aux Galeries Lafayette tandis que votre mère sortait son chéquier.